En ces temps de confinement

1) Nous vous proposons de regarder la vidéo de la Quadrature du Net, Résistons à la surveillance, puis de lire leur analyse et le manifeste de technopolice.fr


2) C’est aussi l’occasion d’explorer les alternatives libres aux logiciels propriétaires ou privateurs sur le site prism-break


3) Ou de faire le point sur votre utilisation des GAFAM et autres plateformes oligopoles, avaleurs de données personnelles, sur le site degooglisons-internet


4) Écouter les podcasts de l’émission de radio Libre à vous ! de l’April


5) Se lancer dans la « formation en ligne ouverte à tou⋅te⋅s » (MOOC) ouverte en février 2020, du Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Neutres, Ouverts et Solidaires (CHATONS) visant à apporter un regard critique et des prises de conscience quant au web auquel les géants du numérique veulent assigner la société (présentation sur framablog).


6) Lire ou relire Histoires et cultures du Libre : Des logiciels partagés aux licences échangées, sous la dir. de Camille Paloque-Berges, Christophe Masutti, Paris, Framasoft, 2013 (présenté lors du séminaire Histoires de l’internet à l’Institut des sciences de la communication CNRS / Sorbonne Université, 2011-2015). On peut aussi écouter un long extrait des interventions au séminaire du 17 mai 2013, ci-dessous :


7) Écouter et lire une des chroniques radio, Dans l’oeil de PiNG, comme celle sur les “friches numériques” du 25 sépt. 2019 :


8) Découvrir la traduction en français par Otyugh, du texte de Phil Agre Comment aider quelqu’un à utiliser un ordinateur, de 1996.


9) Et une autre traduction en français, celle-ci par emoc, du célèbre Hacking the Spaces de Monochrom, en 1999.


10) Plus ludique mais aussi efficace, on peut regarder l’opus 5/8 de la série Dopamine, à propos de YouTube, sur le site d’arte.tv


11) Écouter l’histoire d’Ada Lovelace par Catherine Dufour (La Conversation scientifique du 21 mars 2020), à la croisée des débuts de la programmation (avec boucle conditionnelle), et de la condition féminine des savantes.


1 réponse

  1. 17 February 2022

    3locally

Leave a Reply